Hero de Garros Poulain en compagnie de sa mère acheté en élevage à élevage de Garros sur le blog équestre Instant Équin par Hero et Tao en équitation raisonnée et comportementale

Il y a un an, je me mettais en quête d'un compagnon équin. Il y a six mois, j'accueillais Hero, mon tout premier cheval. 🐔

Si tu as déjà été dans la même situation auparavant, tu dois savoir qu'il existe de multiples voies pour trouver ton meilleur partenaire. Du cheval que l'on connaissait déjà avant l'achat au coup de cœur sur photo sur Internet, les chevaux se dénichent partout. Quand j'ai commencé à chercher mon cheval (et même, voire surtout, lorsque je l'ai eu trouvé), j'ai eu le droit à quelques questions/réflexions qui m'ont parfois… Saoulée. 😁

On m'a eu demandé pourquoi je ne prenais pas mon cheval dans une association, que beaucoup de chevaux attendaient enfin de trouver quelqu'un d'aimant, qu'il y avait des chevaux sur Leboncoin, chez des particuliers, blablabla. Bref, il m'a été laissé entendre que je commettais une sorte de sacrilège en achetant mon cheval auprès d'un élevage. Comme je suis retombée par inadvertance sur un de ces fameux messages il y a quelques temps, je me suis dit que c'était l'occasion parfaite d'en faire un article. ⚖️

Hero de Garros Poulain en compagnie de sa mère acheté en élevage à élevage de Garros sur le blog équestre Instant Équin par Hero et Tao en équitation raisonnée et comportementale

Des critères précis pour mon cheval. 📋

Quand tu commences à se mettre en quête de son cheval, tu fais une liste des caractéristiques que tu souhaites – enfin j'imagine que quasi tout le monde fait ça, même si on ne craque pas toujours pour celui qui y correspond le plus, on essaie quand même de trouver le cheval adéquat. Moi, je voulais un jeune Connemara (ou Co Part Bred hein, j'étais pas obtue) avec des papiers suffisants pour ne jamais être restreinte en compétition. Je voulais aussi un cheval capable de me suivre où que j'aille, que ce soit en concours, en extérieur… Bref, un cheval polyvalent avec des capacités. Je voulais aussi un cheval vert dans le travail, et vierge pour tout le reste.

Comprenez bien qu'un bon cheval/poney, ça ne court pas les rues dans les associations parce qu'un bon cheval/poney, ça se vend bien. Si tu rajoutes le critère « race », ça restreignait encore mes chances. Un bon Connemara, jeune, en bonne santé, avec des capacités, OC ou plein papier, j'en croise pas souvent hors élevages/ventes de particuliers/importations chez un marchand de chevaux.

Hero de Garros Poulain en compagnie de sa mère acheté en élevage à élevage de Garros sur le blog équestre Instant Équin par Hero et Tao en équitation raisonnée et comportementale

Une bonne santé, avec suivi et amour. 💕

Une chose assez bizarre aussi : je voulais un cheval en bonne santé, qui soit montable à l'avenir, et qui puisse donc me suivre partout. Mais en plus d'une bonne santé, je voulais aussi avoir une personne de confiance à qui poser toutes les questions si besoin (ici Carina, l'éleveuse de Hero et gérante de l'élevage de Garros dont il est issu). Je sais ici qu'en cas de problème, je peux m'adresser à elle pour la questionner, savoir s'il y a eu des antécédents, ce genre de choses. En principe, je ne suis pas censée la questionner beaucoup puisque l'avantage avec un élevage… Ben il n'y a pas de mystère : Hero y est né et y a grandi jusqu'au moment où il est arrivé chez moi. Pas besoin d'enquêter sur son passé, je sais – ou je peux – tout.

Je sais qu'il a grandi au pré, qu'il n'a pas connu le box, qu'il est resté avec Maman le temps qu'il faut avant d'aller avec son père. Je sais qu'il est resté entier jusqu'en été 2019, qu'il a eu tous les jeux d'étalons de la terre et qu'il a eu les codes pour communiquer avec ses pairs. Aujourd'hui, en troupeau, tout se passe bien et c'est top de ne pas avoir à se prendre la tête là dessus.

Je voulais aussi un poney qui soit aimé par ses éleveurs, qui apprécie les humains, qui ait grandi entouré d'amour. 🥰 Ça ne paie pas de mine comme ça, mais c'était dans mes critères en cherchant un élevage. Je voulais un poney qui ait grandi « comme à la maison » avec des grattouilles, des bisous… Bref, un animal, pas juste une marchandise. Là-dessus, j'ai des photos de Doudou petit, je sais qu'il était aimé comme il faut et ça me rend heureuse. Je sais aussi que ça facilite aujourd'hui grandement ses interactions avec l'homme. Il est curieux, profondément gentil, clown, en attente d'attention. Il ne craint pas les humains, n'a jamais eu de mauvaise expérience par le passé… C'est plutôt chouette à savoir, surtout pour lui !

Hero de Garros Poulain en compagnie de sa mère acheté en élevage à élevage de Garros sur le blog équestre Instant Équin par Hero et Tao en équitation raisonnée et comportementale

Je voulais encourager la sélection de bons chevaux. 🏇

C'est la partie où on risque potentiellement de me taper dessus. 😱 Je voulais encourager l'élevage français et la production de bons chevaux. Beaucoup de particuliers font reproduire leur jument pour avoir un poulain d'elle (et c'est très chouette pour eux). Lorsque le poulain reste avec le naisseur, ça ne pose aucun soucis… Mais il faut se douter que la reproduction de chevaux de selle, ce n'est pas spécialement un truc qui s'improvise. L'éducation d'un poulain non plus. Quand je vois le nombre de gens incapables de gérer leur bébé d'amour sur les réseaux sociaux, je me dis que clairement, il faudrait ne pas laisser ça à la portée de n'importe qui. 😑 Bref, tous ces chevaux nés de croisements divers et variés (parfois avec de très bon reproducteurs, mais des mères aux aplombs/physiques/caractères franchement pas ouf) entrent sur le marché, font jouer la concurrence… 😬

Attention, on peut trouver de très bons chevaux nés chez des particuliers possédant un très bon coup d’œil (ou un peu de chance/bon sens aussi 😛), et certains deviendront de vrais champions. On voit aussi quelques bourrins… Bon, excusez-moi mais la personne n'a pas du beaucoup réfléchir avant de croiser Pomponnette et Kiki des champs. Sauf que ces éleveurs en herbe qui pensent revendre Kiki-junior, ben… (D'ailleurs, Kiki Junior peut aussi être magnifique mais éduqué de manière catastrophique, c'est pas forcément mieux quand l'acheteur répare les pots cassés.)

L'élevage est une chose qui ne s'improvise pas et j'avais aussi envie d'aider ces éleveurs qui font un travail magnifique. Dans mon cas, l'élevage de Garros d'où vient Doudou possède un cadre magnifique avec deux ou trois naissances par an. Les reproducteurs sont tous testés (il y a quelques merdes génétiques chez les Connemara, mais ça existe aussi dans d'autres races) et non-porteurs, tous visibles sur place. Les poulains sont tous présents, au pré, en groupe, rien n'est caché… Tout est fait avec sérieux. 🙂

Tout cela n'exclue bien sûr pas des problèmes de santé avec le cheval, un caractère difficile, des pépins au fil du temps... Mais ça limite tout de même grandement les risques, ce qui est quand même plus agréable autant pour le poney que pour l'humain (et accessoirement le porte-monnaie à long terme). 😌

Hero de Garros Poulain en compagnie de sa mère acheté en élevage à élevage de Garros sur le blog équestre Instant Équin par Hero et Tao en équitation raisonnée et comportementale

Voilà, en gros, pourquoi je n'ai pas souhaité prendre mon cheval en association mais en élevage. Peut-être qu'un jour, je prendrai un deuxième cheval et que mon choix sera différent, peut-être pas, mais il y a aussi de bonnes raisons à prendre ses chevaux en élevage (et autres animaux, comme les chiens, chats… poissons même → mes poissons en meilleure santé viennent tous d'élevages de particuliers passionnés (mais le marché du poisson d'eau douce est un peu différent) et non pas d'animalerie).

Je ne critique en aucun cas les associations qui font un travail souvent extraordinaire avec des chevaux dans le besoin, et je critique encore moins les particuliers passionnés se lançant dans l'élevage amateur. Toutefois, il me semble aussi qu'il est bon de ne pas toujours proposer ces alternatives selon le projet du cavalier.

Outre les réponses que j'avais reçu il y a quelques mois, je tombe fréquemment sur Internet sur des gens demandant des avis sur tel ou tel élevage, et se voit répondre que franchement, il pourrait bien regarder dans les asso. Oui, c'est vrai, ils pourraient. C'est même très chouette lorsqu'on cherche un cheval sans objectif ou critères précis. Parfois, un cavalier avec un bon œil pour dénicher sa perle rare et s'offrir une carrière sportive du feu de dieu derrière ou transformer Pompon de l'asso en méga cheval d'extérieur, d'Equifeel, de TREC…

(Je n'ai pas parlé des réformés de course en tout genre pour la simple et bonne raison qu'un Connemara sorti des courses, ça ne court VRAIMENT pas les rues. 🤣)