Hero et Tao sur le blog équestre Instant Équin après six mois de vie commune

Je publie cet article un peu en avance parce que j'ai le temps, mais ça ne changera pas grand chose vu que je ne peux pas aller le voir (cf. confinement pour ceux qui liront cet article plus tard).

Voilà presque six mois que Hero est arrivé à Bordeaux, et bientôt un an que je suis allée le visiter pour la première fois dans son élevage du Gers ! À l'époque, il avait tout juste deux ans, à son arrivée à peine deux ans et demi... Et maintenant on célèbre déjà ses trois petites années d'existence. Le temps passe à une vitesse folle.

Hero de Garros à son arrivée sur le blog Instant Équin à la recherche de l'équitation parfaite avec Hero et Tao

Hero le jour de son arrivée (04.10.2019) 🥰

Retour sur six mois de vie commune

Le 04 octobre 2019, je partais en camion direction le Gers (32) pour aller récupérer mon Pokémon et le ramener dans sa nouvelle pension. J'avais signé les papiers de la vente le 1er mai 2019, avait achevé le paiement le 31 août, et j'avais ensuite galéré avec les transports comme jamais.

Pour faire court, je devais au départ le récupérer début septembre et le faire voyager avec une autre ponette de l'élevage qui partait juste à côté de chez moi, mais le départ de ladite ponette a été décalé à fin septembre. Premier décalage. Ensuite, ce même départ doit encore être décalé à fin octobre donc je fais le choix de me débrouiller par moi-même, ayant la sensation qu'autrement, nous n'allions jamais nous en sortir... J'enchaîne alors les problèmes avec les transporteurs : entre les prix exorbitants de certains et le manque évident de professionnalisme de d'autres, je me retrouve à J-4 ou J-3 sans transport fixe.

Je finis par trouver une monitrice d'équitation dans ma région qui assure également des transports et qui, par miracle, a une disponibilité à la date prévue. Adjugé vendu, on part chercher la petite bestiole. Le retour se passe bien malgré les appels de Doudou et ses sauts de cabri dans le camion... On arrive, zou, direction le pré et les nouveaux potes. (Il est tombé dans un fossé d'ailleurs, avant de passer sous un fil, bref il aura fait son petit show d'arrivée...)

J'avais à peu près tout à faire sur Hero : il ne suivait pas en main correctement (sauf avec un autre cheval devant, mais du coup il suivait plus l'autre cheval que la main réellement...), refusait catégoriquement de sortir du pré, ne donnait pas les pieds, était complètement consumé par le stress... Je crois que le seul truc vraiment acquis, c'était mettre le licol (ce qui est déjà pas mal en soit !). 🤪

Le lendemain de son arrivée, je trouve d'énormes croûtes noires dans ses naseaux et une respiration super bruyante 😷 (forcément, avec ces espèces de ROCHERS dans le nez...). J'essaie de me rassurer en supposant qu'il s'agit d'un rhume, mais honnêtement, je n'avais jamais vu ça. Le surlendemain, pas d'amélioration, les jours suivants c'est encore pire. Autant dire que j'ai fait pas mal d'insomnies après son arrivée, et que j'ai fait une vraie obsession de ces croûtes dégueu. On l'entend respirer à dix mètres ! 😱 Visite de la véto pour les assurances (Hero est assuré chez Cavalassur), elle me dit que plusieurs chevaux ont les mêmes symptômes dans le coin et que c'est probablement une allergie à une plante quelconque. 🌱 Cool. Mon poney est allergique à son pré. L'histoire continuera de m'angoisser un moment (enfin aujourd'hui encore d'ailleurs : que se passera-t-il en octobre 2020 ? Retour or not retour de l'allergie ? 💫).

Hero et Lino pour le blog Instant Équin vers l'équitation parfaite

Se rencontrer avec le Pokémon. 🐲

Octobre 2019, je passe je ne sais combien de temps dans le pré, d'abord à le regarder, puis à tenter les premiers pansages (tous en liberté), puis petit à petit à sortir de là. Sortir du pré se révèle être un calvaire. J'y passe généralement une bonne demi-heure, à faire un pas en avant, trois en arrière, dix minutes arrêtés... D'ailleurs, je me suis pas mal posée de questions à ce moment-là, c'était bien la première fois que je me retrouvais avec un cheval refusant à ce point de suivre en main. (Le truc, c'est qu'il était complètement flippé, même s'il ne le montrait pas, mais je ferai un article spécifique à ce sujet.) Bref, petit à petit la situation se débloque même si ça continue à poser problème. (Coucou le moment où le podologue venait d'arriver et que j'ai passé plus de vingt minutes à le sortir du pré alors que nous étions attendus... Dire qu'à ce moment-là, il nous arrivait de réussir à sortir tout à fait normalement du pré...! Mais pas ce jour-là.) D'ailleurs, la séance avec le podologue est assez sportive. Je le préviens qu'il ne donne pas encore les pieds, qu'on travaille là-dessus mais que c'est compliqué, qu'il se jette en arrière quand on prend l'antérieur gauche... Monsieur le podologue fait un travail de dingue pour rassurer Hero - je suis certaine que ça nous aura beaucoup débloqués pour la suite ! - et Doudou récupère des pieds beaucoup plus jolis, parés exactement comme je le voulais.

On fait notre première petite balade tous les deux deux ou trois semaines après son arrivée, un peu par hasard, en voulant longer la route pour explorer un peu vu que je ne connaissais pas plus que lui le coi où nous étions. Les balades à pied sont un régal, il n'a peur de rien, suit parfaitement... On aura peut-être galéré à sortir du pré mais la suite aura été une formalité ! Nos séances se poursuivent ainsi tout octobre : on sort du pré, on panse, on essaie de prendre les pieds (échec sur échec) et on va balader tous les deux tranquilles. Aucune balade ne s'est faite en compagnie d'un autre cheval. Je ne sais pas si ça a été un tort ou non, mais tout s'est toujours bien passé. On fait aussi des séances spécial "gué" vu les flaques énormes qu'on a dans la cour. Je pense que ça aura été très utile pour la suite. 🦆

Hero de Garros en décembre 2019 pour le blog équestre Instant Equin vers une équitation centrée

Déménagement aux écuries d'hiver.

Novembre 2019, nous déménageons au pré d'hiver, à quelques kilomètres de là. Il est plus éloigné du fleuve et sur terrain sableux donc les poneys n'auront pas les pieds dans l'eau. Le coin nous plait davantage, Doudou n'a aucune difficulté à quitter le pré ou les copains, et nous commençons les balades plus longues (plus de chemins) avec des paysages différents et davantage de reliefs.

Beaucoup de choses commencent à être acquises : il apprend à ne plus me marcher dessus (poney TRÈS envahissant de base), à se pousser, à désengager hanches et épaules, à reculer, à trotter en main... On bricole, ça marche bien, on s'aime bien et nos balades se déroulent à merveille ! Je suis toujours aussi épatée par son sang-froid en extérieur et sa capacité à se calquer sur l'autre (sur moi en l’occurrence) en cas de situation angoissante. « Bon... Si tu bouges pas, je bouges pas, même si j'ai peur... 😱 » Chouette poney. En parallèle, les allergies ont disparu, il retrouve une respiration tout à fait normale.

Décembre 2019 se fait dans la même gamme. On continue à travailler la prise des pieds, toujours calamiteuse même s'il ne se jette plus en arrière. C'est pas ça, mais ce n'est plus dangereux et je n'ai plus peur de lui prendre. On poursuit aussi les balades avec de chouettes tours jusqu'à neuf kilomètres. Il suit bien, ça améliore grandement ses pieds, on trace notre route l'air de rien. Il découvre aussi la rivière, avec une eau est remplie de monstres mangeurs de poneys. 😏 Petite à petite, la prise des pieds se fait plus faciles. Je peux m'occuper tranquillement des postérieurs, l'antérieur droit se débloque, l'antérieur gauche est toujours très difficile à prendre. Cela dit, on commence souvent par l'antérieur gauche et il n'est pas impossible qu'il ait fait un blocage sur celui-là avec son ancien maréchal ou autre... Clairement, ça prendra beaucoup de temps pour l'avoir aussi bien que les autres.

Hero en balade sur le blog équestre Instant Equin pour l'éducation du poulain à trois ans

On commence le travail à pied !

Janvier 2020, on commence un peu le travail à pied mais c'est juste... chiant. Poney n'est pas du tout motivé, on se fait plus chier qu'autre chose même si nous progressons un peu. On affine certains codes, il découvre comment partir sur un cercle, passer derrière des plots, marcher sur des sols différents, ne pas botter quand il est vexé/agacé... Rien de fou, mais ça nous occupe ! Et puis de toute façon, nous ne sommes pas aux pièces, son débourrages étant prévu pour plus d'un an à ce moment-là.

On initie aussi vaguement le travail à l'épaule, sans insister. Second passage du podologue, tout se fait beaucoup plus facilement donc je peux noter de vrais progrès de ce côté-là et ça, c'est cool. Fin janvier, on se lance un peu dans un travail en renforcement positif. Je dis bien un peu, on s'est lancés comme ça, sans trop avoir lu sur le sujet, sans rien, au feeling. Zou, on rebosse la politesse (déjà acquise) avant de tenter la target. La première séance est un franc succès (pour une première séance) (sans connaissances préalables ni de lui ni de moi) même si je suis certaine qu'elle est bourrée d'erreurs. Ça a au moins le mérite de nous remotiver un peu, nous qui étions tombés dans une sacrée routine.

Première fois avec la selle Hero de Garros sur le blog équestre Instant Équin pour un apprentissage de l'équitation raisonnée

Gogogadgetopause ! 🧝‍♂️

Février 2020, nous faisons une grosse pause dans le travail avec Doudou. Pendant un bon moment, je monte essentiellement Lino -ma DP - sur du plat et en balade, et je délaisse un peu Bouboulette des mers, d'abord dans l'idée de le laisser se reposer... Mais je constate finalement que ça le frustre plus qu'autre chose. Il attaque et menace Lino quand on sort du pré, il est agacé, peu réceptif... Bref, rien ne fonctionne correctement. Ce qui avait bien démarré en janvier est une calamité en février, c'est dur de prendre les pieds, dur de travailler dans le calme, dur de ne pas me faire piétiner, dur de passer un bon moment. Bêtement, je me concentre sur Lino avec qui tout se passe de mieux en mieux.

Fin février, je décide de revenir à du plus soft, reprendre les balades et les moments cools. 😌 Je mets en pause tout travail le temps de me documenter un peu plus. Une fois de plus, je paye mon perfectionnisme : ce qui se passe toujours très bien avec d'autres chevaux est une calamités avec Hero. 🙁 Je me mets beaucoup trop la pression. Je ne veux pas me louper, je n'autorise aucune erreur ni de ma part ni de la sienne, je prends toute tentative infructueuse pour un échec personnel, je m'énerve, il s'énerve, nous nous s'énervons et ça dérape à gogo. Il faut vraiment que j'arrive à me détacher de tout ça et à nous laisser une marge d'erreur (et d'essais !) beaucoup plus importante.

Mars 2020, nous reprenons les balades ! 🌲 Nous en faisons assez peu finalement (semaines de boulot chargées pendant deux semaines, m'empêchant de vraiment aller le voir) mais nous faisons dans la qualité. Sortie balade avec des potes, sortie pique-nique en tête à tête où nous passons sous un tunnel très étroit, mettant notre relation de confiance à l'épreuve, pique-nique en liberté... Je tente même une petite balade en dextre Lino-Hero pour voir comment faire des petites balades plus sportives à la belle saison. ☀️ Entre l'herbe de printemps et le début du travail à pied plus sérieux, ça sera nécessaire !

Première balade en dextre avec Lion et Hero pour le blog équestre Instant Équin

Six mois du tonnerre ! 🥳

Bref, nous voilà quasiment début avril - avec un petit mois de vacances lié au confinement mais qui lui fera certainement le plus grand bien - ça fait déjà six mois que mon Bouboule est arrivé à Bordeaux ! Parfois, j'ai l'impression que nous ne savons rien faire mais je repense à son arrivée, à nos galères pour juste sortir du pré... Ça met du baume au cœur, haha ! Je devrais plus souvent regarder en arrière, c'est très réconfortant finalement ! 🤣 Je suis assez contente de notre évolution. D'un petit poney très proche de l'Homme mais plutôt irrespectueux, stressé, avec un gros mal-être qui ressortait physiquement, j'ai maintenant une chouette jeune cheval idéal en extérieur, plutôt sympa en carrière, et serein avec presque tout ! Nous pouvons démarrer l'année des trois ans sur un bon pied ! 🥳

Hero et Tao pour le blog équestre Instant Équin en route pour une équitation classique